Le Terril de Pinchonvalles

Sur les communes de Liévin, Avion et Givenchy-en-Gohelle, le terril de Pinchonvalles est un terril unique tant par sa forme, son histoire et la richesse de sa faune et de sa flore.

Embarquez sur le paquebot 

On l’appelle le paquebot. Le paquebot car le terril de Pinchonvalles se découvre sur 3 niveaux résultant de la mise à terrils par différents moyens techniques par trains et convoyeurs à bandes mais également en partie par sauterelles.
De 1946 à 1977 les milliers de tonnes de résidus miniers ont permis d’érigé ce terril qui est aujourd’hui le plus long d’Europe avec ses 1,750km.

En 1946, au moment de la nationalisation des Houillières, le Terril des Garennes sur la commune de Liévin et le long de la Souchez arrive à saturation. Le terril du Pinchonvalles est donc édifié juste en face. Dans le Val des Pinsons.

Ce terril n’a rien à envier à ses voisins, les terrils jumeaux de Loos-en-Gohelle. Classé biotope depuis 1992, le Terril de Pinchonvalles est d’une richesse unique en son genre. Espace naturel protégé, il est aujourd’hui une zone de refuge pour la faune et la flore.

Terril de Pinchonvalles - Eden 62

Une vue imprenable sur sur le Bassin minier et l’Artois

Avec ses 3 niveaux et ses différents sentiers de randonnées, les vues  sont plurielles. Si vous commencez par le premier niveau côté Liévin, vous aurez l’occasion de voir les terrils jumeaux de Loos-en-Gohelle depuis le tout nouveau belvédère érigé par Eden62, gestionnaire du site pour le département du Pas-de-Calais.
Au niveau 2, on longe le terril tout en contemplant les anciennes cités minières d’Avion inscrites au Patrimoine Mondial de l’Unesco.
Au niveau 3, selon votre avancée, vous pouvez avoir une vue imprenable sur le monument canadien de Vimy (à côté d’Arras) mais aussi sur les collines de Notre Dame de Lorette.
Côté « Bassin Minier », parmi la multitude de terrils, vous reconnaitrez le Bossu de Méricourt, le terril Saint Henriette ou bien encore les terrils du Pays à Part à Haillicourt.

Une richesse faunistique et floristique 

Entrez sur le terril et ouvrez grand vos yeux et vos oreilles. S’il y a un bien un terril où vous serez surpris par la nature, c’est à Pinchonvalles. Le site est composé de clairières, zones d’eaux protégées mais aussi de zones de quiétude pour en faire de cet espace naturel protégé le paradis des animaux mais aussi des visiteurs passionnés.
Ici les crapauds calamite côtoient les libellules. Le papillon vulcain virevolte avec le Grand Mars changeant. Alors qu’au 3ème niveau, vous rencontrerez le troupeau de boucs en pâturage, vous aurez peut-être la chance de croiser les chevreuils ou chevrettes aux pieds du terril. Mais pour cela il est préférable d’être matinal !

Le saviez-vous ?

Pourquoi Pinchonvalles ? Avant l’exploitation du terril en 1946, le Val des Pinsons était une réserve à oiseaux. Les années venant les pinsons glissent tout doucement vers « pinchons » en patois pour devenir naturellement « Pinchonvalles »

Informations pratiques

  • Eden62 qui a le terril en gestion organise régulièrement des visites (la découverte des champignons est très prisée) tout comme la Chaine des Terrils mais également l’Office de Tourisme de Lens-Liévin.
  • Si vous avez faim  après votre randonnée , rendez-vous à la baraque à frites « la Frite du 7 », à l’excellent restaurant « L’Auberge de la Coulotte » ou au restaurant Al’ Fosse 7 pour une ambiance mine et noir charbon.
  • Poursuivez votre visite côté Lens en vous rendant au Louvre-Lens ou à Arras en visitant la Carrière Wellington ou bien les Boves.
Les chemins de Randonnées - Eden 62
Partagez :