D’une hauteur de 74 mètres (114 au-dessus du niveau de la mer), la piste de Nœux-les-Mines attire plus de 30 000 skieurs par an. Un effet boule de neige incontestable pour la reconversion réussie d’un ancien site minier.  

Ya pas à dire, de là-haut, on se sent pousser des ailes. Tous ceux qui se sont rendus au pinacle du terril 42 en conservent un souvenir immarcescible. La vue à 360° est littéralement à couper le souffle. D’en haut, on aperçoit les monts des Flandres à 30 kilomètres. Depuis 1996, le flanc nord de l’ancien crassier (en réalité, la piste est posée sur quelque 220 000 m² de remblais de craie) est recouvert d’un immaculé manteau synthétique couvert de brumisateurs.

Un site unique en Europe

D’une longueur de 320 mètres, la piste artificielle Loisinord de Nœux-les-Mines est un site unique en Europe. Une curiosité qui attire bon an mal an trente mille personnes. Des familles qui viennent se mettre en jambe avant les vacances d’hiver, des groupes d’amis, des snowboarders en mal de sensations fortes, mais aussi des novices qui n’ont jamais vu une montagne de leur vie. « Les terrils ont toujours été un terrain de jeux, confie Thierry Tassez, vice-président d’Artois Comm. en charge de l’aménagement et de l’attractivité du territoire. Dans le bassin minier, dévaler les pentes de schiste sur le couvercle d’une "bouilleuse" (ces typiques lessiveuses qu’on retrouvait dans tous les foyers) était une pratique très répandue. »
Aujourd’hui bien sûr, il n’est plus question de s’asseoir sur des luges bricolées à la va-vite mais d’enfiler de vrais skis pour aller chercher le frisson. Le site est conçu pour ça comme en témoigne la présence du half-pipe (structure en forme de U pour réaliser des figures acrobatiques), de deux tremplins et du champ de bosses. Ce dernier a d’ailleurs été étrenné par Edgar Grospiron en personne en 2006. Le médaillé d’or d’Albertville n’est pas là de l’oublier. Cinq ans plus tard, un autre champion sacré aux J.O. de Turin, Antoine Dénériaz, descendait à son tour les pistes.

La piste de Nœux 

Très attachés à leur pedigree, les Noeuxois n’ont pas mis longtemps à accepter leur nouveau statut de station de ski. Au contraire. La « piste de Nœux » comme on l’appelle est devenue une fierté. Il faut dire qu’il ne manque pas d’allure le stade de glisse. Avec ses deux pistes, son parc matériel digne des grandes stations alpines (500 paires de skis en location, 200 snowboards et surfs, des casques, des bottes), ses deux remonte-pentes, son éclairage nocturne, son chalet, il ne manque plus qu’un verre de vin chaud pour se croire à La Clusaz. Complice des premières heures, la station de Haute-Savoie s’est d’ailleurs liée d’amitié avec ce curieux homologue nordiste. Lui laissant même une authentique cabine téléphérique en gage d’affection.

 

La base nautique de Loisinord

A quelques encablures de la piste de ski Loisinord, une base nautique a été aménagée pour la pratique des sports d’été. Sur le lac artificiel de Noeux-les-Mines, il est de bon ton de s’adonner à des activités comme le ski nautique, la planche à voile, le pédalo ou bien encore le canoë. Lieu idéal pour les familles, des aires de jeux pour les enfants mais aussi des aires de pique-niques ont été aménagées autour du lac.

Informations pratiques

Loisinord, Stade de glisse, avenue du Lac – 62290 Noeux-les-Mines Tél. : 03 21 26 84 84.

Ouvert le lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi de 14 h à 19 h, le mercredi et dimanche, de 10 h à 19 h.
Tarifs (incluant la location de chaussures, de skis/snowboard et de bâtons) : 1 heure (8,45 €) / 2 heures (15,84 €).